Imprimer cette page

Témoignage Charles

D'aussi loin que je me souvenais, j'avais toujours été en grande souffrance.

Aux prises avec un problème d'attirances décalées, et bien conscient que c'était mal et anormal d'être attiré par des jeunes filles, j'étais en guerre permanente contre moi même; une partie de moi se laissant aller à des idées déplacées pendant qu'une autre se battait pour les refouler.

J'ai passé des années à me battre contre moi-même; à utiliser toute mon énergie pour tenter de combattre et de contrôler ces pulsions.

J'ai mené une existence solitaire et triste, faite de dégoût de soi et de culpabilité.

Une existence qui n'avait pas le moindre sens.

Jamais je n'avais réussi à trouver le courage d'en parler à qui que ce soit.

Et puis un jour, j'ai fini par être découvert. J'ai déposé les armes, à bout de forces, terrassé par ce mal qui me rongeait depuis tant d'années.

Assez de mensonges; assez de masques.

J'étais résolu à en finir avec cette existence insignifiante. Mais au lieu de me laisser mourir, et dans un ultime effort, j'ai décidé d'essayer de comprendre ce qui m'était arrivé.

Et j'ai appelé à l'aide.

C'est là que j'ai rencontré Mr. Guichardon.

Il m'a énormément aidé dans ma démarche.

Il m'a accueilli et m'a écouté, sans aucun jugement.

Il m'a permis d'en apprendre énormément sur moi-même, sur mon passé et sur mon présent.

Et de comprendre comment j'en étais arrivé là.

Mais ce n'est pas tout.

Il m'a aussi laissé entendre que ce que je vivais n'était pas une fatalité ; qu'il était possible de changer.

Que des comportements, quels qu'ils soient, et aussi profondément ancrés qu'ils puissent être, pouvaient être modifiés.

A condition de réparer les blessures qui en étaient à l'origine.

Et c'est ce que nous avons fait.

Nous avons plongé dans mes souvenirs les plus lointains et les plus pénibles.

Nous avons retourner chaque pierre pour regarder ce qui se trouvait en-dessous.

Et nous avons réussi à changer le cours des choses.

A aucun moment de mon existence passée je n'avais ne serait-ce qu'imaginé parler de tout ça à qui que ce soit.

A aucun moment de mon existence passée je n'avais imaginé qu'il était possible de se libérer du mal dont je souffrais.

Et pourtant, aujourd'hui, c'est le cas.

Je me sens enfin libre.

Je me sens enfin vivant.

Je regrette de ne pas avoir réussi à trouver le courage et la lucidité nécessaires pour entreprendre cette démarche plus tôt.

Mais je suis heureux d'avoir fini par y arriver.

Car il n'est jamais trop tard pour essayer de changer.

 

« Charles »


Page précédente : témoignage Albert